anytime avis

Vous souhaitez vendre ou mettre votre maison en location le plus vite possible ? Vous aurez donc besoin de la réalisation d’un diagnostic immobilier. C’est une étape qui est obligatoire, que ce soit dans le cadre d’une vente ou d’une location. Afin de vous aider, voici les étapes à suivre pour la réalisation de cette opération.

Trouver un diagnostiqueur professionnel

Bien avant la signature du contrat de bail ou de l’acte de vente, le vendeur ou le bailleur est obligé d’apporter le dossier de diagnostic technique (DDT) à l’acquéreur. C’est ce document qui va prouver à ce dernier que le bien en question est dans un état viable ou non. Pour que ce dossier DDT soit crédible, les diagnostics doivent être réalisés par un diagnostiqueur professionnel.

Si vous tenez à réaliser un diagnostic immobilier en urgence, commencez par trouver un organisme certifié spécialisé dans ce domaine. Différentes agences qui collaborent avec des diagnostiqueurs professionnels sont actuellement disponibles. Il vous suffit de visiter leur site et faire une demande de devis. Lors de cette étape, il est exigé de mentionner toutes les informations concernant les diagnostics immobiliers que vous souhaitez réaliser. Le fait de demander un devis vous permet d’en savoir plus sur le prix de votre réalisation.

Faire évaluer votre maison

Une fois que vous souhaitez mettre en vente ou en location votre maison, avant de vous précipiter dans la réalisation de votre annonce, vous devez faire une évaluation de votre bien. Cette évaluation va vous permettre d’en savoir plus sur les types de diagnostics que vous devez réaliser. Afin de ne pas vous tromper, il serait conseillé de demander à un professionnel de réaliser cette étape.

Ces informations vont aussi vous aider à remplir le formulaire proposé par votre agence expérimentée. Lors de cette étape, votre entreprise ou votre diagnostiqueur indépendants va essayer de vous donner toutes les informations concernant la taille de votre logement ou son emplacement géographique. C’est à partir de ces données que vous allez connaître les différents types de contrôles à réaliser.

Connaître le type de diagnostic que vous souhaitez réaliser

Lors du remplissage du formulaire, vous serez amené à réaliser une liste des diagnostics que vous souhaitez faire. La durée ainsi que le tarif vont donc dépendre de la complexité de votre maison. C’est pour cette raison qu’on vous recommande de connaître le type de diagnostic à réaliser bien avant de trouver votre diagnostiqueur professionnel. Sachez que le contrôle de votre bâtiment se base sur un grand nombre d’indicateurs spécifiques.

Ces critères varient également en fonction de la nature de votre transaction et surtout de la date de construction de votre maison. Il est aussi important de vous faire savoir que les indicateurs peuvent dépendre de l’emplacement du bien à vendre ou à mettre en location. N’oubliez surtout pas de mentionner ces informations lors de votre contact avec votre professionnel.

Les différents types de diagnostics immobiliers obligatoires en cas de vente

Commençons donc par le diagnostic de présence d’amiante. Ce contrôle doit être réalisé surtout pour les biens dont le permis de construire a été délivré avant le 1er juillet 1997. Il y a aussi le diagnostic de présent de plomb, qui concerne toutes les maisons qui ont été construites avant le 1er janvier 1949. Si vous tenez à vendre votre maison, vous êtes également obligé de faire une vérification du système électrique.

Cette réalisation est obligatoire dans le but d’offrir encore plus de confort et de sécurité aux nouveaux propriétaires ou aux locataires. N’oubliez pas non plus de réaliser un diagnostic de performance énergétique. Ce contrôle permet aux acquéreurs de quantifier leurs besoins énergétiques. Depuis ce 1er janvier 2011, ce diagnostic est devenu obligatoire. Pour ce qui est de la vérification des divers risques naturels, elle dépend de l’emplacement de la maison. Elle est obligatoire afin d’informer les acquéreurs des conditions dans lesquelles le bien est fourni. Pour ce qui est du diagnostic du gaz, il est obligatoire pour toutes maisons équipées d’une installation de gaz naturel datant de plus de 15 ans.

Les critères à prendre en compte en cas de location

Comme mentionné en haut, la liste des contrôles à réaliser est différente dans le cas d’une vente et dans le cadre d’une location. Outre les diagnostics électricité, plomb, amiante, états des risques naturels ou performance énergétique, vous êtes également obligé de réaliser d’autres diagnostics en cas de location de votre bien. Parmi ces indicateurs, il y a les documents à fournir pour déterminer l’état actuel du logement. Le bailleur doit également mentionner dans ces documents quelques recommandations pour l’amélioration du bien.

Outre ces contrôles et ces documents, vous devez également fournir à votre locataire un diagnostic sur les surfaces habitables appelées également loi Boutin. Sachez qu’en cas d’erreur de plus de 5 % sur la superficie que vous indiquez dans le dossier DDT, votre locataire est en mesure de vous demander une réduction de loyer.

Les diagnostics facultatifs

Sachez qu’en cas d’urgence, vous pouvez tout à fait vous passer de quelques diagnostics immobiliers. Parmi ces contrôles facultatifs, on peut citer l’information sur la présence de mérules. Cette information est nécessaire lors d’une vente de maison. Il y a aussi le diagnostic Internet et mobile. Ce renseignement permet d’informer l’acheteur des performances de la connexion Internet avec différents opérateurs.

Dans le cas d’un logement en copropriété, il est aussi du devoir du bailleur ou du vendeur d’informer son locataire ou son acquéreur de l’état des parties communes de la copropriété. Si vous tenez à réaliser cette étape, vous devez demander l’aide d’un syndic de copropriété. Une fois réalisé, le dossier doit être fourni avec le dossier de diagnostics techniques.

160*600